23
Déc
2015
41

La fois où je me suis rendue compte que je valais plus que ton pas assez

Aujourd’hui, j’ai finalement le courage de te dire comment je me sens. Comment je me sens par rapport à toi je veux dire, parce qu’à part ça, je me sens très bien. Pour une fois depuis pas mal longtemps, ma vie commence à avoir de l’allure pis ça serait le fun que tu ne viennes pas gâcher mon good mood. Donc oui, aujourd’hui, j’ai envie de te faire comprendre une bonne fois pour toutes que je n’ai plus envie d’être ton plan Netflix & Chill occasionnel. Pour vrai, c’est pas que c’est pas plaisant de venir te rejoindre dans ton lit à ma convenance une fois de temps en temps, c’est juste que je suis pu là-dedans. Je suis juste tannée du vide dont tu me remplis quand toi ça t’adonne. Toi et seulement toi.

Ça m’aura pris du temps à le comprendre, mais j’en suis finalement venue à la conclusion que je valais mieux que ton late call hebdomadaire de gars lonely et désespéré. J’ai pu envie d’être ta deuxième option parce que tu réussis jamais à te get LA fille que tu trouves tellement plus belle que moi au bar où tu aimes sortir le vendredi soir avec tes chums. Non, moi ce que je veux, c’est être ta seule possibilité, ton plan A, la première personne à apparaître dans ton historique de recherches sur Facebook parce que tu la stalk trop souvent. C’est en plein elle que j’ai envie d’être. Elle pis personne d’autre.

Je sais pertinemment que plus souvent qu’autrement c’est moi qui t’en a envoyé des textos bourrés de fautes d’ivresse. Juste parce qu’on dirait qu’avant je vivais bien avec le rôle que tu me laissais jouer dans ta vie, c’est-à-dire celui d’une figurante basically. Ouais, c’était ben correct pour moi, parce qu’au moins j’étais toujours là à quelque part pas ben loin, toujours prête à potentiellement décrocher le leading role dont je rêvais depuis le jour où j’ai fait ta rencontre il y a de cela un peu trop longtemps à mon goût.

Pourtant, c’était plus qu’assuré que j’allais jamais même juste avoir la chance de me pointer aux auditions, parce qu’on le sait tous que toi le rôle que tu joues depuis un bon boutte, c’est celui du gars complètement désillusionné de l’amour avec un grand A, parce qu’il a dont ben peur d’être encore blessé par une fille qu’il considère ne pas être à la hauteur de son ex et qui ne le sera malheureusement jamais. Parce qu’on le sait tous qu’elle t’a brisé le cœur, elle, pis que t’en reviendras juste jamais de votre breakup qui commence à dater d’ailleurs. Non mais tsé, reviens-en un moment donné. Si tes amis sont pas games de te le dire, je vais le faire moi. Get. Over. It. Si j’ai finalement réussi à comprendre que je n’allais jamais être rien de plus que la doublure de l’autre, m’semble que tu peux ben te faire à l’idée que vous deux ça ne pourra jamais fonctionner. Je sais pas, m’semble que c’est évident, non ?

Fak non, j’en veux plus du rôle de la figurante. Parce que moi ce que je veux pour vrai de vrai, au fin fond de mon p’tit cœur, c’est être ta partner de roadtrips quand tu décides sur un coup de tête de partir à la découverte d’une ville des States dans laquelle tu n’as jamais mis les pieds encore.

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Je veux que tu m’apprennes à conduire manuelle pendant qu’on mange du fast food américain bas de gamme pis qu’on se fasse écouter les chansons qui se trouvent dans le Top 25 des tounes les plus écoutées de nos deux iPhones tout en roulant vers l’inconnu le temps d’un week-end trop court qui aurait juste pu être banal et sans souvenirs si on était resté à Montréal comme d’habitude.

Je veux aussi qu’on brunche ensemble le dimanche matin au p’tit café près de chez toi où tu aimes commander ton latté pour emporter avant d’aller travailler parce que tu le sais que je trouverais ça cute à mort cette place-là pis que je voudrais prendre environ 108 photos avant de choisir celle que je m’empresserais de publier sur Instagram pendant que nos oeufs brouillés refroidissent. Pis pendant qu’on serait là, à déjeuner comme un presque couple, peut-être que pour une fois tu pourrais me complimenter sur la couleur de mes yeux, parce que t’aurais enfin remarqué de quelle couleur ils sont. Non mais tsé, on va se le dire, c’est pas en se voyant tout le temps en plein milieu de la nuit que tu pourras le savoir, non? Ouin, c’est ben ce que je me disais.

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Ah et en parlant d’Instagram, ben je veux avoir le droit de poster des photos de toi après avoir bien pris soin d’y appliquer mon filter préféré juste pour qu’elle fit parfaitement dans mon feed, parce que tu le sais à quel point je te trouve beau pis que je meurs d’envie de faire ma pense bonne en ayant une photo avec toi à quelque part dans mon univers numérique.

Aussi, j’aimerais dont que tu prennes le temps de t’intéresser un peu à ma vie. Tu pourrais même faire semblant si tu veux. Je t’en voudrais presque pas parce qu’au moins t’aurais fait un effort pour me faire plaisir (pour la seule et unique fois de ta vie). Tu pourrais me demander comment s’appelait ma mère, par exemple. Ou bien, quel est mon film préféré. Ou juste ma date de fête, tsé. La base dans l’fond. J’en demande tellement pas tant il me semble. Ça serait juste gentil je pense. Tu trouves pas?

Pis un moment donné, en novembre, quand on aura rien à faire de notre dimanche après-midi, je veux qu’on brainstorme sur les noms des enfants qu’on aura jamais. Juste parce que je trouve ça le fun d’imaginer que ça pourrait peut-être arriver qu’on en fasse un bébé ensemble vu l’âge auquel on est rendu. Ça nous permettrait peut-être de devenir un peu adulte pour de vrai pis enfin on pourrait arrêter d’avoir peur de l’engagement, pis ça, ça s’applique autant à moi qu’à toi parce que non t’es pas le seul à avoir peur de ça « le commitment ».

Je veux que tu me présentes à tes amis parce que j’ai envie de rencontrer les personnes avec lesquelles tu as choisi de partager ton amitié et de passer le peu de temps libre que tu as. Ils doivent être ben cools pour que tu leur en accordes de ton précieux temps à EUX.

En parlant de moments passés avec les gens qu’on apprécie, et bien moi je veux en passer du temps avec toi pis pas juste les soirs de fins de semaine. Parce que oui j’aimerais ça sentir que t’as vraiment envie de me voir quand tu es sobre des fois. Je le sais ben que tu travailles BEAUCOUP,  mais je le sais aussi que les gars qui disent qui n’ont pas le temps de voir une fille la semaine parce qu’ils « travaillent trop », c’est juste de la grosse bullshit. Disons les vraies choses, quand tu as réellement envie de passer du temps avec l’humain que tu apprécies le plus sur Terre ben c’est pas compliqué, tu trouves toujours du temps pour cette personne-là. Fatigué ou pas, avec une jambe en moins ou même avec un gros bouton dans l’front, t’en trouves des minutes de libres pour la fille de tes rêves m’semble.

Je sais que dès le début tout était dit. Tu m’as bien expliqué que je ne pouvais m’attendre à rien de sérieux entre toi et moi. Parce que ça l’air que même si on s’est trouvé ben cutes plusieurs fois aux p’tites heures du matin pis qu’on a fini par se frencher comme des adolescents qui découvrent c’est quoi le sexe en marchant un peu chauds pour se rendre chez moi qu’on doit se faire des lourdes promesses d’éternité. Ben non hein, surtout pas. Ça serait ben trop plate qu’on s’entende bien dans l’fond pis qu’on ait vraiment du fun ensemble.

Je veux qu’on planifie un voyage ensemble, je m’en fous qu’on parte en Amérique du sud, en Europe ou en Asie du sud-est, je veux juste faire partie de tes plans. Je te laisse choisir où tu veux qu’on parte. Go, surprends-moi. Please ! Dis-moi juste quand t’es prêt à quitter le froid québécois pis mon backpack et mon passeport vont être prêts pour cette date-là, tu peux en être certain. Mais à une seule condition, il faudrait absolument être revenus à temps pour Osheaga parce que maudit que je veux qu’on fasse de la MD ensemble au moins une fois dans notre vie pis qu’on se tienne fort-fort par la main pendant le show de Chet Faker en ayant des frissons partout d’in cheveux. On serait juste tellement biens là ensemble à se sentir comme les deux seules personnes présentes devant la scène verte pendant que Talk Is Cheap joue juste pour nous autres.

Tu sais ce qui m’aurait vraiment fait tripper, genre plus que tout au monde ? Qu’on décide de déménager dans une ville étrangère juste toi pis moi ensemble, qu’on se loue un appart miteux dans un coin perdu d’un village exotique dont on a de la misère à prononcer le nom, qu’on apprenne une nouvelle langue en travaillant dans un bar à smoothies sur le bord d’une plage pas trop connue encore par les faux backpackers pis qu’on se foute ben des « normes » de la société dans laquelle on vit.

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Au fond c’est pas mal juste ça que je veux ; vivre une aventure avec toi. Vivre quelque chose de mémorable et de spécial. Quelque chose qui est juste à toi pis moi. Quelque chose que personne d’autre ne comprendrait. Toi, comprends-tu ce que je veux dire ?

Je veux être plus qu’un arrêt sur le trajet de ta vie… Je veux faire la route au complet avec toi. Ou du moins un bon bout de chemin question que j’aie plein d’histoires à raconter avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles à ma future progéniture.

Au final, c’est juste tellement dommage que tu ne m’ais jamais trouvé assez. Assez pour être la fille qui t’accompagne dans ta famille à Noël, assez pour être la personne que tu invites à tes soupers d’amis ou assez pour être celle à qui tu offres des fleurs sans même que ce soit la Saint-Valentin. Juste assez pour que je sois plus que ton plan Netflix & Chill du vendredi soir, dans l’fond. Ultimement, j’aurais dont juste aimé ça être une fille que tu apprécies assez pour vouloir apprendre à la connaître pour vrai.

Tout simplement.

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

Source : http://fickle-whimsy.tumblr.com

4 Commentaires

  1. Jeremy

    Mademoiselle la capricieuse, je te dis bien fait ! Je vous prie d’excusez ma joie lorsque je vous vois pleurnicher sur la toile et que vous réalisez enfin que le gars avec qui vous sortez est finalement qu’une grosse merde égoïste, mais le nombre de fois que des filles ne m’ont jamais même donné une seule chance de prouver ma passion, mon intérêt et possiblement mon amour… Il est difficile d’être confiant auprès de la gente féminine après s’être fait rejeter constamment. Souvent, je ne demande seulement qu’une invitation à sortir,mais on dirait qu’elles préfèrent sortir avec des connards qui ont de la « game » où tu as l’illusion qu’ils paraîssent sur-confiant comme le gars que tu décris dans ton texte. Utilisez un peu votre jugement, au lieu de vos émotions lorsque vient le temps de choisir un compagnon et lorsque vous réalisez votre erreur sur vos choix, svp assumez et n’allez pas vous plaindre envers le monde entier, surtout que je pense que tu savais dans quoi tu t’embarquais quand tu déclares : “Je sais que dès le début tout était dit. Tu m’as bien expliqué que je ne pouvais m’attendre à rien de sérieux entre toi et moi” … tsé Vanessa, m’semble que tu peux ben te faire à l’idée que c’est un peu con de de continuellement donner des chances à un garçon qui te considère seulement comme un bon plan cul (et en plus que tu le réalises) et qu’écrire une lettre ouverte ne changera rien en ta cause. Je sais pas, m’semble que c’est évident, non ? Le pire dans tout ça est que je ne ressens aucune compassion pour toi et les autres filles qui vivent ta situation (sauf pour les femmes handicappées, car là, les pauvres n’y peuvent vraiment rien et en plus on ne les entend jamais se plaindre, malgré le fait qu’elles souffrent sûrement plus que toi), car la relation que tu as eu avec ce garçon, beaucoup de jeunes hommes n’ont même pas l’occasion de l’avoir avec des femmes et la seule manière pour eux de combler leurs besoins et d’avoir un peu de chaleur humaine est soit de payer des putes ou justement de conserver une zone grise sur leurs réelles intentions pour se taper des filles qui ne savent pas du tout ce qu’elles veulent, quitte à ce qu’elles ne représentent en rien à ce qu’ils désirent réellement. J’espère au moins que tu as la lucidité de réaliser qu’il est 30x plus facile pour la fille “moyenne” d’avoir une relation sexuelle que pour l’homme “moyen” et que c’est peut-être un facteur important de ton problème. Je comprends très bien ta souffrance, mais que veux-tu? Le monde d’aujourd’hui n’est pas équilibré et il est excessivement difficile de rencontrer l’âme soeur. GET. OVER. IT.

    Bref, sens toi libre de me répondre, mais pour être franc, je ne pense pas revenir sur cette page, car je n’ai pas l’intention de lire 4500 hatemails de filles encore plus frustrées que moi.

    Bonne chance et au revoir Vanessa.

    Sincèrement,
    Jeremy

  2. Marie-Ève

    Tu as mis les mots justes sur ce que j’ai vécu pendant trop longtemps avec une personne avec qui j’aurais dont aimé être assez cool pour être inviter avec ses amis et avoir « plus » finalement, ce maudit mot qui fait font peur. Bref, merci.

  3. Mel

    Omg wow!!! J’en ais les larmes aux yeux! Je viens de vivre quelque chose du style dernièrement… Et sérieux… Ça fait mal de savoir, que peu importe ce que nous sentons au fond de notre tit coeur… La décision leurs revient tout le temps! J’adore ton texte!!! Merci de le mettre en mots!!! 😘

Laisser un commentaire