15
Sep
2015
73

On se magasine.

La semaine dernière, ma voisine/amie et moi avions une discussion à propos du dating world 2.0 a.k.a tout ce qui entour l’univers Tinder. Suite à notre girl talk bien arrosé, on en est venue à un constat peu favorable à propos de la chose. Mais bon, qui n’en est pas venue à une conclusion négative quant à la surutilisation de cette app dévastatrice par notre génération? Pas mal personne je crois bien. Par contre, la réflexion de ma copine bien aimée ne s’est pas arrêtée là et j’ai voulu vous partager sa réflexion sur le sujet.
Bonne lecture !

– – –

Aujourd’hui, j’ai supprimé mon compte sur Tinder.  Au début, je trouvais ça divertissant. Tu as de l’attention facilement, ça te rappelle que tu es encore cute et le tout, en restant derrière ton écran. Peu importe où tu es et dans quel état. Ça te donne le même feeling que les likes sur ton Instagram.

C’est flatteur quoi. 

Quand tu y penses, ce n’est pas réel. C’est juste facile.

Notre génération est bizarre.  On se veut indépendants et on affirme être bien seuls, mais après on cherche l’attention derrière notre téléphone. 

On est tous prit dans le même patern. On cherche ce qu’on n’a pas et une fois qu’on l’a, c’est peut-être mieux ailleurs. On le sait pu faque on recommence. On veut essayer, tester, mais toujours partiellement, jamais trop longtemps. C’est bien plus facile comme ça. 

On se magasine.  

Ce n’est pas facile être célibataire, ça te prend une carapace. Tu dois être prêt à vivre dans l’éphémère.  On ne se rappelle pas, on se fait des promesses qui ne comptent pas, on se garde toujours un pied de recul ou un plan B.  On est pas prêt à vivre le vrai.

Je ne dois pas être la seule à me poser des questions. C’est tu parce que nous sommes tous rendus trop égoïstes, qu’on ne se laisse pas la chance de se connaître vraiment, de se poser les vraies questions ou bien juste parce qu’on est peureux de vivre les vraies émotions?

Je ne le sais même pas.  Pourquoi si on n’a du fun ensemble faut arrêter ça après?  Tout d’un coup qu’on trouverait mieux? Juste voir tsé. Trop habitués de vouloir toujours mieux ou plus. On se tanne vite, c’est trop facile de passer à quelqu’un d’autre. 

On passe notre temps derrière notre écran à regarder le monde, à essayer de connecter, de rencontrer, de parler… Mais après, rien n’est réel?  Ça fait peur être vrai.

Je ne sais pas si c’est parce qu’on est rendu habitués de vivre dans une semi réalité constante sur tous les réseaux sociaux, à montrer juste ce qui nous semble beau et pas nécessairement ce qui est vrai.  On a peut-être oublié d’être honnête dans notre quotidien. 

On se ment tous et à nous même en même temps.

C’est triste dans le fond. 

La game est plate, si on donne du jus à l’autre, l’autre se désiste et vice versa.  C’est rendu une réalité individuelle. On joue dans le vide. Une génération solitaire, mais pourtant toujours connectés les uns aux autres par toutes nos applications. C’est bien plus facile que d’avoir à apprendre, comprendre, accepter et aimer.  De vivre le vrai, le réel qui nous fait tous vraiment peur. 

Cette réalité qui n’est pas là pour longtemps. Ce temps la passe vite. Trop vite, pis on l’a déjà oublié. 

Je pense qu’on a oublié d’être vrai.

392fef217808a93d29aad73f221f94af

– La voisine

1 Commentaire

  1. Que dire de plus ?
    J’approuve totalement !

    Et pourtant, on y est si accro !
    C’est dommage!
    Quelle perte de temps!
    Je devrais plutôt être en train de courir dehors mon 5km plutôt que d’être assise devant mon écran! : /

Laisser un commentaire